Besoins fondamentaux, acte 2 “L’ eau”

L’eau est indispensable à la vie. La terre est, à ce jour, la seule planète du système solaire à abriter la vie. L’eau est le principal constituant des êtres vivants (60-70 % pour l’homme).

Au même titre que l’air, l’eau est un élément primordial à la vie. L’eau est aussi le véhicule des éléments figurés du sang, ainsi que celui de certaines sécrétions (larmes, sucs digestifs). Elle est nécessaire au maintien de la température (sudation) et à l’élimination des déchets solubles (urine). L’eau de notre organisme est répartie dans trois compartiments : l’eau intracellulaire, l’eau extracellulaire et le sang. La quantité doit en rester constante ainsi que sa concentration en ions, essentiellement Na+ et K+.

Les bienfaits de l’eau, principale source d’énergie du corps humain :

  • augmente l’efficacité des globules rouges pour capter l’oxygène des poumons et l’apporter aux cellule,
  • entraîne les résidus toxiques se trouvant dans les différentes parties du corps vers les foie et les reins qui vont ensuite les éliminer,
  • lubrifiant principal des articulations, aide à prévenir l’arthrite et le mal de dos,
  • meilleur laxatif pour prévenir la constipation,
  • permet de réduire le risque d’infarctus du myocarde et les AVC,
  • nécessaire à la production de tous les neurotransmetteurs et des hormones par le cerveau,
  • permet de réduire le stress, l’anxiété et la dépression,
  • réduit la fatigue,
  • atténue le syndrome prémenstruel et les bouffées de chaleur,
  • rend la peau plus douce, réduit les marques du vieillissement,…

On ne peut s’en priver plus de cinq jours. Une perte de 10 à 15 % peut entraîner la mort. Dès 2 % de perte, la soif apparait et devient intense dès 3% avec un risque de diminution des fonctions cognitives (vigilance, lucidité) et des capacités cardio-vasculaires légèrement réduites. Si elle dépasse 5 % : difficultés de concentration, maux de tête, diminution de performance de 20 à 30 % pour les sportifs…

Conseils d’hygiène pour une bonne hydratation : • l’apport d’eau doit se faire tout au long de la journée, si possible entre les repas afin de ne pas noyer le bol alimentaire,

• l’eau doit être faiblement minéralisée comme l’eau de source avec une teneur en sels minéraux < à 150 mg/litre afin de ne pas surcharger le travail de filtration des reins et avec un PH légèrement inférieur à 7 afin qu’elle soit plutôt acide et ne contrarie pas le potentiel de digestion de l’estomac.

• boire des tisanes peut présenter l’avantage d’augmenter sa consommation d’eau et de bénéficier des bienfaits des plantes, • en buvant un diurétique comme du café, il faut augmenter la consommation d’eau, il en est de même lors de la pratique d’activités physiques ou lors de fortes chaleurs,

• Une autre solution d’hygiène hydrique en complément de l’eau que l’on boit pour notamment aider l’organisme à éliminer ses déchets : l’hydrothérapie du côlon. Cette technique permet à l’eau d’arriver en douceur dans le côlon et une fois la pression élevée, la vanne s’ouvre pour que les matières sortent. Un massage du ventre permet d’aider à décoller les stases bien incrustées.Cela permet, entre autres choses, une meilleure absorption des nutriments à travers une paroi nettoyée, un désengorgement des organes limitrophes, une stimulation du système immunitaire, une amélioration des douleurs musculaires, maux de têtes, une plus grande capacité de concentration, de clarté d’esprit,…

Catégories : Mes articles

1 commentaire

Michou · 16 novembre 2019 à 9 h 54 min

Article intéressant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *