Besoins fondamentaux, acte 4 : “L’élimination”

Un émonctoire désigne un organe ou une partie d’organe qui permet à l’organisme d’éliminer ses déchets, ses sécrétions surabondantes ou nuisibles.

Les émonctoires sont au nombre de 5 : la peau, les reins, les poumons, les intestins et le foie. Ils sont considérés comme des filtres sélectifs qui extraient et transforment certaines substances. Ils sont chargés d’éliminer les résidus et autres déchets organiques.

– Le foie, l’intestin, les glandes sébacées, les poumons et le vagin ont une action spécialisée dans l’élimination des déchets de type « colloïdal »,

– Le foie, l’intestin, les glandes sudoripares, le vagin et les reins qui permettent d’éliminer les déchets « cristalloïdaux ».

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/42870049_1900403573599655_145701169174413312_n.png?_nc_cat=106&_nc_ohc=BPA2AogtqNkAQklW-yEtk0Q6JzCaUN-poYddJF_B-nL7-VrizC2AlNY9g&_nc_ht=scontent-cdt1-1.xx&oh=06d646ece6e632605f1aba8f344c2fa9&oe=5E3E35CE

Le foie a des fonctions très nombreuses et complexes, allant de la régulation hormonale à l’épuration biliaire, du rôle antitoxique au stockage glycogénique (fonctions bio énergétiques et symbolique psychosomatique).

Les reins représentent l’émonctoire spécialisé dans le drainage des surcharges « cristalloïdales ».

Les poumons ont une fonction purificatrice : exhalation du gaz carbonique, de la vapeur d’eau et de déchets gazeux ainsi que l’expectoration du mucus et crachats.

La peau :

  • glandes sudoripares : relais aux reins par la transpiration qui rejette des toxiques et toxines (déchets exogènes et endogènes),
  • glandes sébacées : sueur plus grasse et épaisse : cette fois c’est le milieu lymphatique plus que sanguin qui est drainé,

2 types d’encrassement des émonctoires :

  • déchets « colloïdaux » : dépôts liposolubles type mucus plutôt solides, collants et visqueux. Ce sont surtout les résidus d’une digestion incomplète de produits raffinés pour lequel notre organisme n’est pas programmé. Les colles tapissent certains muqueuses et devraient être éliminées par les selles. En cas d’excès, elles passent dans la lymphe et ralentissent le fonctionnement physiologique. C’est tout ce que l’on mouche ou crache.
  • déchets « cristalloïdaux » : dépôts hydrosolubles type acidose qui résultent de l’excès d’acide urique normalement éliminé par les urines. Ils sont surtout le résultat d’une sur consommation d’aliments acidifiants (sucre raffiné, viande, protéines, laitages,…). Ces excès se caractérisent par des maladies avec douleurs du types rhumatisme, arthrose, arthrite,…

Pour une belle vitalité :

Lors d’une consultation naturopathique, vos émonctoires sont soigneusement évalués, afin de connaitre leur état de fonctionnement, leur encrassement et votre force vitale.

Il sera établit un protocole hiérarchisé et personnalisé permettant le rétablissement ou la ré harmonisation des fonctions métaboliques de base, sans négliger la facette émotionnelle et psychologique qui est, elle aussi souvent responsable d’une partie de l’encrassement de l’organisme (stress, peur,…). La prise de médicaments et contraceptifs accentue l’encrassement. Dans un 1er temps, il sera peut-être nécessaire de restaurer un terrain encrassé et endommagé par des années d’erreur et de mauvaise hygiène de vie. Ce protocole s’établira en fonction d’un bilan initial.

J’interviens donc en amont en modifiant l’alimentation et favorisant l’évacuation des surcharges. La finalité est d’optimiser le terrain et le métabolisme jusqu’à arriver à un équilibre, tant physique que mental.

J’informe sur :

  • le rôle primordial de l’intestin et je propose des conseils individualisés pour un bon fonctionnement afin d’éviter la stagnation à ce niveau qui produit des putréfaction et contribue à l’encrassement.
  • L’importance de soutenir le foie, de le drainer, de le régénérer et de le soulager dans son activité au moins deux fois par an de manière préventive.
  • L’hydrothérapie que je préconise fortement, à savoir que : sur un corps chaud, contre les déchets colloïdaux, on applique de l’eau froide, sur un corps froid, contre les déchets cristalloïdaux, on applique de l’eau chaude.
  • Une pratique de séance de sauna ou hammam et des massages peut être proposé.

=> N’hésitez pas à prendre rdv pour évaluer l’état de fonctionnement de vos émonctoires !

Catégories : Mes articles

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *